Isère : la prison de Saint-Quentin-Fallavier annule une soirée pizzas après la polémique des karts à Fresnes

Posted on

La direction avait prévu l’événement pour les 30 ans de l’établissement, sous certaines conditions, avant de faire machine arrière.

Une semaine après la polémique de la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne, autour d’une course de karts organisée dans le cadre du projet associatif «Koh Lantess, la direction du centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère, a décidé d’annuler une soirée pizzas à destination des détenus, rapporte Le Progrès ce samedi 27 août.

Situé à une trentaine de kilomètres de Lyon, l’établissement devait accueillir un camion à pizzas dans son enceinte au début du mois de septembre prochain, pour «fêter» ses 30 années d’existence. Les pizzas devaient être cuites sur place et partagées entre les détenus et les surveillants. Une formule validée par la direction sous certaines conditions.

À lire aussiMathieu Bock-Côté: «Fresnes, ou l’art de disqualifier les critiques»

De fait, la soirée ne devait être ouverte qu’aux détenus qui n’avaient pas connu de problèmes disciplinaires lors des deux dernières années, selon le quotidien régional. Une initiative qui n’a pas manqué de faire bondir les syndicats du pénitentiaire.

«Et pourquoi pas faire un Mac do aussi !»

Le secrétaire général de l’Ufap Unsa Justice, réagissant à la polémique «Koh Lantess» à Fresnes dans un communiqué publié mercredi, fustigeait également «l’initiative du chef d’établissement de Saint-Quentin-Fallavier, annonçant un foodtruck dans son établissement pour livrer des pizzas à nos pensionnaires s’ils sont gentils». Et de s’indigner : «Et pourquoi pas faire un Mac do aussi !».

Alain Chevallier, de l’Ufap Unsa Justice, évoque aussi des dysfonctionnements dans l’organisation de la soirée, notamment des «détenus plus influents qui n’y ont pas droit et qui tentaient d’en forcer d’autres à leur commander des pizzas.» Auprès du Figaro, le représentant souligne que les agents vont devoir désormais rembourser les comptes de certains détenus qui avaient préalablement payé leur repas. Alain Chevallier évoque un personnel épuisé, dont 42 surveillants sur 135 se trouvent actuellement en arrêt maladie, certains à la suite d’agressions ou d’accidents de travail.

À lire aussiKarting à Fresnes: «Prison-plage»

La direction interrégionale des services pénitentiaires de Lyon a expliqué au Progrès que le projet avait été abandonné il y a quelque temps et qu’il n’aurait pas lieu. Pour Alain Chevallier, le lien avec la polémique du karting est direct : «Je suis convaincu que ce qu’il s’est passé à la prison de Fresnes a beaucoup joué et qu’il y a eu des consignes récentes car il y a quelques jours, on demandait aux surveillants de distribuer les bons de commande », a-t-il confié au quotidien régional.

À VOIR AUSSI – Karting à Fresnes : «La prison n’est pas une fête de kermesse»

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verification for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services